Beornides [Forces du Bien]

Aller en bas

Beornides [Forces du Bien]

Message  Dwyngéïr Fhyringeld le Dim 20 Jan - 18:34

Beornides :
- Guerriers du Val (1.25) :
-->
Les hommes qui peuplent le Val d'Anduin sont dirigés par les Béornides,
les descendants de la famille de Beorn, les terribles changeurs de
peau. Ce sont les seigneurs de ces hommes simples dont le sang s'est
longtemps mêlé à celui du peuple de Beorn, maître du Carrock. Ils
acquirent ainsi un peu de la force et de la carrure de leurs seigneurs,
de sorte que ce sont des hommes de haute stature, à l'allure bourrue et
puissante. Leur force assez développée leur permet de manier des armes
plus lourdes et fortes, des épées bâtardes qu'ils manient à une main,
portant de l'autre de grands pavois de bois renforcés de fer couvrant
leurs corps des épaules aux genoux. Ces grands boucliers leurs
permettent de se protéger des traits ennemis mais c'est là leur seule
protection. La plupart des gens de cette terre ne sont que des
forestiers, des paysans, des pêcheurs ou des artisans et le Val n'est
pas une terre connue pour sa richesse. Ainsi les guerriers de ce pays
portent simplement une armure de cuire. Certains se couvrent de peau
d'ours ou d'autres bêtes au cuir épais, d'autres portent des brigandines
tandis que certains encore n'ont rien d'autre que leurs vêtements de
tissus comme habit. C'est une troupe de guerriers assez hétéroclites qui
arborent sur leur pavois l'écu de leur seigneur. Ce sont de fiers
combattants assez courageux qui misent avant tout sur leur fureur dans
le combat et leur protection face aux traits ennemis. S'ils sont forts
et endurants, ils sont cependant moins rapides et agiles que la plupart
des hommes.


- Tireurs des plaines du Nord (0.75) :
-->
Les compagnies qui composent l'archerie des armées béornides ne font
pas la force de ce pays. Les archers sont pour la plupart des chasseurs
de métier très furtifs qui n'ont pas l'habitude des combats rangés. Leur
point faible ne réside pas dans un manque de précision ou dans un
matériel de second choix mais dans l'absence d'armure ou de protections
valables face à l'ennemi. Comme les fantassins, ils ne portent guère
plus que du cuir, de la peau ou du tissu sur leur corps. Ils sont
caractérisés cependant par la peau et la tête de loup qu'ils portent sur
leur tête et leurs épaules, rappel à leurs ennemis des créatures qu'ils
ont déjà abattus. En effet, il faut au moins avoir tué et dépecé un
grand loup pour pouvoir rejoindre les compagnies de tireurs. Ce sont les
peuples des plaines du Nord qui forment majoritairement cette force car
ces hommes sont continuellement assaillis par les loups et les orcs
venus des Monts Brumeux et des Montagnes Grises.


- Miliciens de Rhosgobel (0.75 / 1.50 en forêt) :
-->
C'est la cité forestière de Rhosgobel qui fournit les troupes à la
lance des armées du Val. En effet, les jeunes gens de cette cité sont
tous amenés dès leur plus jeune âge à se former dans un service
militaire à l'utilisation de la lance, lance qu'ils doivent eux-même
tailler dans les arbres de Mirkwood. Lorsqu'ils terminent leur
formation, ces combattants ont la dure tâche de protéger les premiers
abords de la forêt Noire et les domaines des forestiers contre les orcs
de Dol-Guldur et les araignées géantes qui infestent les bois. Ce sont
des combattants habituées aux combats en forêts, agiles et aptes à se
cacher et à frapper par surprise l'ennemi. Ils n'usent que de longues
piques dont la pointe a été durcie à la flamme vive mais disposent
chacun d'une dague ou d'une hache de jet. Là encore, ils combattent avec
le minimum de protections, d'une part parce qu'il est impossible
d'équiper chacun de ces combattants tant ils sont nombreux et d'autre
part afin de leur laisser un maximum de liberté dans leurs mouvements.
Ce sont des très bons piquiers qui créent des phalanges compactes et
mobiles une fois dans le combat.


- Descendants des Eotheods (1.75) :

-->
Les éotheods, ancêtres des Rohirrims, peuplèrent longtemps le Nord du
Val d'Anduin. Déjà alors ils étaient réputés pour leur cavalerie
implacable. Ce furent dans ces verts pâturages qu'apparurent les Mearas.
Si la plupart des hommes de ce peuple suivirent Eorl le Jeune à la
bataille pour sauver le Gondor et s'installèrent ensuite, avec biens et
familles, en Calenardhon, certains restèrent sur la terre de leurs
ancêtres et se mêlèrent aux hommes du Val. Ils ne cessèrent jamais
cependant d'entretenir leur amour des chevaux et de grands et puissants
chevaux leurs servent toujours de monture. Ce sont d'excellents
cavaliers dont les montures n'ont guère à désirer à leurs cousins du
Rohan. Cependant ce sont de plus grands chevaux et de plus forte
musculature, mais ils sont moins endurants et rapides et traversent
moins aisément les terrains plus difficiles. Les hommes qui les montent
sont d'excellents cavaliers et, contrairement à la plupart des hommes
qui forment les armées béornides, ils sont assez bien équipés. La
priorité leur est donnée afin de formée une cavalerie de choc. Ils
portent donc des armures légères avec un casque simple de fer et
combattent avec des boucliers ronds et de longues lances de cavalerie.
Cependant ils disposent également d'une hache à manche long donc ils se
servent une fois au corps à corps. Ils ne sont guère moins puissants que
les cavaliers du Rohan.


- Fermiers du Val (0.20) :
-->
Les armées du Val d'Anduin sont assez explosées en temps de paix.
Chaque cité et chaque région fournit aux troupes une compagnie bien
particulière, ce qui oblige les seigneurs Béornides à préparer longtemps
une campagne militaire. Lorsqu'il s'agit d'attaquer, c'est un atout
majeur car ces guerres sont toujours parfaitement préparées et chaque
compagnie est unie par un même élan patriotiques : tous les combattants
d'une compagnie viennent des mêmes terres et sont donc très proches et
unis. Cependant, lorsque l'ennemi lance des raids sur les plaines du
Val, il est souvent difficile de réagir suffisamment vite : chaque cité
ou région doit se défendre avec ses moyens. Cependant, il est de vastes
étendues qui ne produisent pas d'unités de combat et ne sont protégées
par aucune forteresse. Dès lors, les habitants doivent souvent se
défendre seuls. Afin de mieux se défendre, les paysans et fermiers se
réunissent en domaines où vivent plusieurs familles, afin de pouvoir se
défendre contre les bandes de pillards. Pour assurer au mieux leur
sécurité, les Béornides leur ont fait distribuer à chacun des armes
valables : haches, lances ou épées. Toutefois, lorsque les armées du Val
se rassemblent, il n'est pas rare de voire d'énormes légions de paysans
se joindre à celles-ci, attirés par l'appât du gain qui pourrait être
acquis durant la campagne ou appelé par leurs seigneurs pour renforcer
les troupes. Ces hommes n'ont jamais appris à se battre et ne sont ni
bien armurés, ni de fins combattants, ni très courageux. Leur seule
force réside dans le nombre.

- Manieurs de hache (1.50 / 2.00 en montagne et en forêt) :
-->
Les manieurs de hache forment une autre des compagnie du Val. Certains
sont bûcherons dans les abords de la Forêt Noire, d'autres encore sont
des montagnards venus des Haut-Cols. Ce sont des guerriers assez
étonnants, à priori ils n'ont rien d'une compagnie de guerriers
réguliers. Leur apparence négligée et leur barbe hirsute en font une
image de nains qui auraient trop grandis. Ils se couvrent le corps de
peaux et de cuirs épais, ce qui les protège mieux que la plupart des
hommes du Val. Ce sont des montagnards et des forestiers accomplis qui
usent d'une série de haches. Ils disposent ainsi de deux petites haches
utilisables à deux mains et d'une hallebarde, une hache à double
tranchant au manche assez long, maniable à deux mains.


- Belluaires du Carrock (2.50) :

-->
De tous temps, le Val d'Anduin fut assaillis par des bêtes sauvages,
nombreuses et terribles. Des montagnes venaient des grands loups, des
ours parfois même et des fauves terrorisaient les plaines du Val. Avec
le temps, les fauves furent supprimés et les grands ours se cantonnèrent
dans les Monts Brumeux, déclinant petit à petit. Cependant d'autres
menaces apparurent. Sous l'impulsion des maléfices du maître du Mordor,
des trolls commencèrent à infester l'ancien territoire des grands ours
qu'ils abandonnaient progressivement, trop peu nombreux pour s'assurer
encore la suprématie sur tous les Monts Brumeux. Les araignées géantes
vinrent en Mirkwood et commencèrent à assaillir les fermes et les
domaines des forestiers tandis que les grands loups se multiplièrent de
nouveau. D'autres créatures qui leurs étaient semblables, les wargs,
apparurent également dans les plaines et commencèrent vite à terroriser
les paysans. Face à cette situation précaire, les Seigneurs Béornides ne
purent contenir toutes ces créatures à eux seuls, même avec l'aide des
grands ours. Ils créèrent donc une nouvelle compagnie dans leurs armées :
les belluaires. Il s'agit de chasseurs aguerris qui ne craignent aucun
monstre, aucune bête. Il portent des armures légères mais sont
recouverts d'une peau d'ours géant dont le cuir forme une protection
aussi dure qu'une armure de métal. Ils disposent tous d'une arbalète à
répétition, capable de tirer quatre carreaux coup sur coup, d'une longue
pique à la pointe de métal effilée et d'une hache qu'ils peuvent
utiliser à une ou deux mains. Ce sont des guerriers qui ont une grande
force et une grande habitude des bêtes sauvages.


- Gardes de Beorn (3.00) :

-->
Les gardes de Beorn entourèrent autrefois ce grand roi du Val. Ils
protégeaient sa demeure et ses domaines et l'accompagnaient dans ses
chasses. Après le départ de Beorn du pouvoir, ils se mirent au service
de son fils, Grimbeorn, et bientôt tous les seigneurs Béornides
s'entourèrent de ces compagnies de puissants guerriers. Leurs atouts
sont leur force physique, leur endurance et leur acharnement au combat.
Ils n'ont guère de style et se contentent de frapper très fort sur
l'ennemi, écrasant ici un crâne, assommant là d'un moulinet trois
ennemis à la fois ... Ils combattent avec de gros gourdins de chêne
noueux ou, pour certains, d'énormes épées à deux mains. Dotés de solides
casques de fer à cornes, ils combattent torse nu et c'est là leur plus
grande faiblesse, compensée cependant par le fait qu'une flèche peut
difficilement tuer un de ces géants. Ils sont inflexibles et terribles,
incapables de reculer devant l'ennemi et causant chez eux la frayeur
lorsqu'ils massacrent allègrement leurs opposants, chantant tout à la
fois leurs chants de guerre et de joie dans le combat de leurs voix
graves et profondes.


- Pisteurs du grand fleuve
(1.50 / 2.50 en forêt, en montagne et dans les marais / 1.00 si à cheval):
-->
Les hommes qui composent les compagnies de pisteurs ont longtemps été
rejetés des armées béornides. En effet, ils sont de faibles
constitution, au comput des gens du Val tout du moins, et semblaient
incapables de se battre selon les coutumes des forces du Val d'Anduin.
Toutefois, ils développèrent assez rapidement des talents assez
particuliers que les autres guerriers ne pouvaient accomplir avec autant
d'aptitude et d'efficacité. Ils devinrent peu à peu les éclaireurs des
armées du Val. Ils vont bien souvent à pied, agiles et rapides, capables
d'évoluer sans difficultés dans des terrains plus difficiles et
connaissent toutes les ruses et les techniques de pistage dans les
marais ou les forêts les plus denses. Ils peuvent disposer, si leur
seigneur le désire, de monture légères et rapides, qui sont aux cheveux
du Nord ce que les pisteurs sont aux hommes du Val : plus frêles et
chétifs que les leurs, mais plus agiles et rapides. Les pisteurs
disposent tous d'une armure légère de cuir ou d'une cotte de maille,
parfois renforcée par quelques plaques de fer de-ci, de-là. Ils
combattent avec un arc court, une lance de bois et une dague de combat.
Dans une bataille rangée ou en combat de plaine, ils ne seraient pas
capables de faire grand mal aux forces ennemis.


- Grands Ours (25) :
-->
Les grands ours sont des êtres aussi intelligents que des hommes. Ce
sont les plus féroces et les plus dangereuses qui soient (un coup de
patte suffit à projeter un homme à des dizaines de mètres); ils vivent
généralement dans des cavernes en montagne mais se débrouillent
parfaitement bien en plaine ou dans les forêts. Ils régnaient jadis sur
les montagnes en tyran absolus ne souffrant aucune rivalité, pas même de
la part des trolls qu'ils déchiquetaient sans mal jusqu'à l'arrivée des
orcs et des gobelins très nombreux qui pullulant, amenèrent avec les
trolls la race sur son déclin. Avec l'aide des Béornides, ils parvinrent
à reprendre possession sur leurs terres les plus ancestrales et vivent à
présenta dans les montagnes entourant les haut cols ou parsemant la
vallée de l'Anduin. Cependant leur nombre ne cessa plus de décroître et
aujourd'hui, ils n'occupent plus qu'une petite partie des Monts Brumeux,
abandonnant leurs anciennes demeures aux orcs et aux bêtes. Les griffes
d'un ours sont de véritables lames effilées qui trancherait même du
cuir de troll. Leur peau est d'une défense incroyable, protégée en plus
par un poil dur et très épais; les flèches sont quasiment inutiles
contre eux. Le tout couronné par une taille imposante qui n'empêche pas
qu'ils se déplacent en course plus vite que n'importe quel homme, orc ou
elfe (ils peuvent aussi être très furtifs; ils se fondent en effet
souvent dans le paysage et se déplacent très silencieusement). En
moyenne, ces bêtes mesurent 5m de hauteur, plus de 800 kilos de muscles,
et leur fourrure est brune, plus ou moins foncée. Ces grands ours
peuvent soulever de gros charges, tel de gros rochers pour lancer à une
grande distance sur les ennemis. On raconte qu'un Grand Ours vaut des
centaines de bons soldats lors d'une bataille, tellement il est
quasiment intouchable par des armes de mêlée lorsqu'il est enragé, et
que sa force dépasse pratiquement toute les autres créatures de la Terre
du Milieu.
avatar
Dwyngéïr Fhyringeld

Messages : 208
Date d'inscription : 31/12/2012
Localisation : Forloi

Feuille de personnage
Titres: Thäne des Grimferthas Waefringas ¤ Sénéchal des Landes Farouches ¤ Froid dans le Froid ¤ Chercheur de peine
Fiche d'équipement:
Barre d'Experience:
100/100  (100/100)

Voir le profil de l'utilisateur http://notfold.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum