"Perquisition" de ressources orques. (Event RP du 20 (soir) juillet-21 (petit matin) juillet)

Aller en bas

"Perquisition" de ressources orques. (Event RP du 20 (soir) juillet-21 (petit matin) juillet)

Message  Waefreawyne le Lun 21 Juil - 4:01

Voilà, je crois que je vais me lancer! Je vais raconter cette histoire sous la forme d'un journal, que Waefreawyne tiendrais. Je doute que ce soit de qualité comme certains de vos postes, mais je vais me lancer quand même! Wink  (J'éditerai ce post pour écrire, étant donner que je ne veux pas commencer maintenant, car la nuit porte conseil. Aussi, je ne pense pas réciter exactement comme l'événement c'est passé, donc je vais ajouter un peu plus d'épiceness dans tout ça. Et si j'oublie une phrase ou un moment de ce récit, dit le moi) L'écriture en italique sera la "description physique de la page du journal. (exemple: Sur le haut de la page, une grosse tâche d'encre peut se faire remarquer). Légende des personnages: Hanaya, Eldelethiel/Aelwynn, Andéhar, Waefreawyne, Dwyngéïr, Soldats.
_________________________________________________________________________________________________________________________________


Vous ouvrez un livre de moyenne taille, vert, avec un "WG" gravé sur la couverture.


Chapitre 1.

Une petite lettrine est dessiné pour la première lettre de la phrase.
Cette histoire commence à Bree, dans son auberge renommée: "Le poney fringant". La cheminée devant laquelle j'attendais Hanaya crépitait, et je me concentrais. Puis, elle arriva, et se tint debout devant moi:
<<-Regarde! dit-elle en se tournant, de sorte à me montrer son dos et son sac.
-Un sac?
-Oui! Il y a toutes mes affaires!
-Bien. Vous voulez quelque chose avant de partir?
-Mh... prononça-t-elle en réfléchissant. Nan, merci!
-Tu lui prends exemple? Demandai-je avec étonnement, en parlant de Dwyngéïr, qui lui reste à jeun avant de combattre.
-Moui. Affirma Hanaya. Quoi que, en faites, je veux bien quelque chose.
-Mh? Quoi donc?
-Bah, choisis pour moi!
-Je doute que nous ayons les même goûts.
-Tu as raison, alors un verre de vin s'il te plaît.
J’allai donc vers le comptoir de Prosper, le gérant de cette Taverne, et lui demandai la boisson choisis.
-Tenez, mais buvez vite, nous devons nous hâter.>>
Après son rafraichissement consommé, nous chevauchâmes jusqu'au lieu de rendez-vous. Là-bas, je pris avec moi Aelwynn, la mercenaire, et Andéhar, une recrue.
-Vite, rejoignons mes soldats avant la tombé de la nuit. Déclarai-je d'un ton convainquant.
Leur campement était enfoui dans les montagnes, au nord-ouest. Quand nous fûmes arrivés, je contemplai leurs montures:
-Soyez en selle dans les instants à venir! Soyez prêt!
-Attends, on finit not'bière. Me répondit un cavalier.
-Comment? Ne vous avais-je pas dit de ne pas boire?!
-Pt'êtes, mais t'es pas l'Thäne.
-Je suis Otheräne. Ça me suffit pour avoir le droit de t'ordonner quoi que ce soit. Maintenant, en selle.

Vous tournez la page, ce chapitre remplissant seulement de pages face-à-face. Une larme s'est vu tomber sur le haut de la page, sûrement quand l'auteur écrivait.


Chapitre 2.

Étant tous prêt à chevaucher, je me retourna, et dit à mes soldats: Maintenant, est venu le temps de charger! Tirons l'épée ensemble!
Je pris ma longue épée à deux mains, la brandissant, je me retourna, et nous commençâmes à galoper vers le campement.
<<Halte! dis-je à haute voix. Pas plus loin, sans reconnaissance. Je vais voir où nous en sommes.>>
Aelwynn n'avais pas l'air enchanté à l'idée que j'y aille. Elle ne s’inquiétait pas pour moi, mais elle voulait combattre.
Aegrist à la main, je continuai pour monter sur le dessus d'une bute. Je ralenti le pas de ma monture, pour écouter. Des bruits d'armures. A cet instant, je vis des silhouettes dans l'ombre de la nuit. Je donna un coup d'éperon à mon cheval, de façon à les surprendre. J'allai vers le plus prêt, pointant le bout de ma lame vers le sol, du côté gauche, à l'horizontale. La créature esquiva habilement, et tenta de sauter sur moi, mais en plein vol, son crâne se perça, et tomba à mon contact. Je retournai ma tête, et vis Aelwynn, Hanaya et Andéhar derrière-moi. J'hocha la tête en guise de remerciement, mais fronça les sourcils les voyants là. Hanya en abattu un autre d'un coup de javeline. Je sauta de ma monture, la fit s'enfuir et empoigna mon arme à la verticale, et chargea. Le corps du monstre se sépare en deux. Hanaya transperça le quatrième, de la même façon que son premier. Je m'approcha d'un des corps, et l'examina: <<Des goblins. Des éclaireur, seulement. Dis-je en me retournant vers les deux femmes. Dwyngéïr m'a demandé de vous protéger. Pas de vous voir mourir.>>
Aelwynn et Hanaya haussèrent un sourcil, puis je me leva avec mon épée, la plantant. Je pointa du doigt un campement orque avec un brasier au milieu. Le fanal était tapis dans l'ombre, plus haut et plus loin.
-Retournons, et allons-y. Déclarai-je d'un ton concentré, toujours en fronçant les sourcils.


[center]Chapitre 3.


[left]Mes soldats en rang, une grande émotion naquit en moi. Celle de diriger une bataille. J'avais déjà vu Dwyngéïr en diriger, notamment au Mur. Cette bataille... Enfin. Peut-être que ce n'était pas une bataille aussi grande que vous pouvez imaginer, vous qui lisez, si vous retrouvez mon journal. 31 hommes, et 2 femmes donc, me suivirent. Nous nous approchâmes du camp, mais en faisant trop de bruit, j'aurais du le prévoir. Les orques eurent le temps de se barricader comme des couards, et je découvrit le fanal qui était resté invisible à mon seul œil. Un goblin, nous voyant, s'approcha en vitesse avec une torche, pour prévenir l'autre camp, là où Dwyngéïr devait mener son attaque.
<<Le fanal! Volée de flèches sur le fanal! Personne ne doit l'atteindre!>>
Les projectiles atteignirent leur cible. Mais les orques nous transpercèrent eux aussi, ce fut là ma première blessure durant cette bataille. Et ma première erreur. Seulement mes erreurs ne s’arrêteront pas à 3, contrairement à mes blessures. Quelques de mes hommes furent touchés: <<-Allons au fanal! Contournons le camp! Allez!>>
Aelwynn m'avait averti que c'était du suicide, et je me soucia guère de son commentaire, malheureusement...

[center]Chapitre 4.

[left]
Quand nous arrivâmes au fanal, nous avions déjà subit beaucoup de perte à causes de volées orques. Le moral était bas, et les soldats désordonnés. Nous eurent le temps de lancer une volée, mais j’attendis trop, et nos pertes furent donc nombreuses: <<Cavaliers! Avec moi! Chargeons!>>. Mais notre assaut était vain. Nous reculâmes en vu d'une volée de nos archers, et une fois pour toutes, nous enforcîmes les barricades orques. Le camp était ouvert, et plusieurs orques étaient tombés sous les chevaux, mais j'étais à pied, et je ne manquai pas moi aussi de me faire tuer à cause de sabots. Seulement, une fois rentré, je fit beaucoup de dégât en tournant sur moi même, épée à la main. Pendant un combat singulier avec une de ces bêtes, j’aperçus Aelwynn et Hanaya en plein champ de bataille: <<Aelwynn! Hanaya! Sortez de là! Sortez de...>> L'orque avait profité de mon inattention pour me donner un coup de sa misérable arme, ce qui m’assomma. Ma vue ce troubla au fur et à mesure, mais je pouvais distinguer le monstre s'approcher de plus en plus de moi, sa lame à la main. Mais! Une flèche arrivant à vive allure et la transperça de sa tempe gauche jusqu'à celle de droite, laissant couler un filet de sang noir sur mon visage. Aelwynn me tendit la main, et je m’empressai de la saisir, la faisant presque tomber avec mon poids. Puis, les deux femmes continuèrent de se battre, et je repris mon épée tombée dans la boue et le sang. Un orque s'est vu prendre mon épaule en pleine mâchoire, je l'acheva d'un coup d'épée direct entre les deux yeux. Observant la bataille, les quelques orques survivant furent achevés: <<Soldats! Je suis fier de vous! Vous avez fièrement combattu! Prenez du repos et pillez les caisses de provisions!>> Je planta mon épée dans l'herbe séchées couverte d'immondices, et posa mon casque sur la garde, en équilibre. Mes cheveux dégoulinait de sueur, ainsi que mon visage, formant des petits chemin à travers le sang orque. Un soldat se rapprocha de moi, hochant la tête négativement. Je vis les caisses ouvertes, avec pratiquement rien dedans de bon, voir de comestible. Que de la pourriture orques. Je saisis mon casque, et l'envoya plus loin avec l'aide d'un coup de pied, par énervement. J'arrivai près d'un corps de nos ennemis, posa mon pied sur son visage, et l'écrasa énergiquement, en fronçant les sourcils. Par la suite, je pris mon arc, et décocha une flèche à bout portant dans l’œil d'un autre, repris la flèche, le replanta, et ainsi de suite. Hanaya s'approcha de moi : <<-Tu devrais me montrer tes blessures, Waefreawyne.
-Ça ira, merci

-Nous devrions retourner au Hall. Je suis sûr que Dwyngéïr y est déjà.
-Non. Nous irons à son champ de bataille.>>

Chapitre 5.

Nous arrivâmes donc au lieu de bataille où Dwyngéïr avait été censé se battre. Seulement, au moment d'arriver, nous vîmes ds tas d'orques les une sur les autres, morts, et cinq cadavres humain, des Cerfs. Mais aucune trace de Dwyngéïr. En nous approchant, nous aperçûmes des traces de sang sur l'herbe séché. Une larme glissa sur ma joue, à travers le sang: <<Soldats, retournez à Hamelin, avec le peu de butin. Aelwynn, Hanaya et Andéhar, vous restez avec moi. Nous allons suivre ces traces>>. Nous reprîmes donc notre route, et les traces menèrent à une rivière très pure, malgré les orques aux alentours.
<<Descendez de vos montures, nous allons traverser à pied.>>. Une fois sur l'autre berge, des hurlements de loups se firent entendre, ainsi qu'un cri d'homme. A la lueur de la lune, un loup se mis sur un rocher, et me sauta dessus. Trop lent et fatigué pour me défendre, mon épée n'alla pas jusqu'où je voulais, et la bête en profita pour me planter des longs crocs dans mon avant-bras. Un cri de douleur commença à s'échapper, mais je le retins, ferma ms yeux et tomba à genoux, en versant quelques larmes. Aussitôt, Aelwynn lui arracha la mâchoire grâce à sa hache, et Hanaya leva son bouclier devant moi, pour me protéger. Andéhar, lui, mis un coup d'épée dans le vide, mais le loup, voulant l'esquiver, glissa sur la terre, et alla s'encastrer, pour ne faire plus qu'un avec le rocher. Mon gant se tinta en un rouge sang: <<Nous, devons... Retourner à.. la rivière. Et boire... Puis continuer à chercher Dwyngéïr.>>
Hanaya me regarda, et hocha énergétiquement et négativement la tête.
<<-Nous ne continuons pas avec toi dans cet état.
-Hanaya a raison, Waefreawyne, nous ne continuerons pas tant que tu ne sera pas soigné.
-Nous continuerons, peut importe ce qu'il m'arrive à moi. Ma vie vaut moins qu'un Sénéchal.
-Hmpf. Vous et votre sens de l'honneur
-Si je meurt, je mourrai en voyant mon frère libre.
Immédiatement après cette phrase, je plongea mon bras nu et dégoulinant de sang dans le froide et pure, ce qui format un nuage de sang, mais il se dissipa très vite.
[/left]
[/center]
[/left]
[/center]

Chapitre 6


Nous nous remîmes en marches, et nous atteignîmes rapidement le camp orque, d'où venaient les cris. Nous pûmes observer les deux monstres gardant l'entrée.
-Mh... Vous avez des idées, pour entrer? Dis-je en grognant.
-Ne pourrions nous pas les tuer discrètement, et prendres leurs armures, pour ensuite s'introduire dans le camps comme si c'était le notre?
-Bonne idée.
-Je me porte volontaire. Je pense que je suis discrète.
-Je la suis.
-Je vous couvrirais avec mon arc, au cas où.
Les femmes se glissèrent rapidement dans l'ombre, et les assassinèrent sans quelques problèmes. Seulement, des torches furent allumés au dessus de leurs tête, ce qui ramena deux autres orques, que nous attendîmes, en guet-apens. Ils enfilèrent leurs armures.
-Je me ferais passer pour votre prisonnier. Ils nous mèneront sûrement à Dwyngéïr.
Nous passâmes donc la porte de la barricade, et un orque vint à notre rencontre, pour, comme je l'avais deviné, nous emmené naïvement à leurs chef. Lorsque nous arrivâmes, le grand orque s’apprêta à couper les parties génitales d'un homme, rasé de partout. Une fois sans garde, nous sortîmes nos lames, et à prendre d'assaut le Chef. Le combat fut rudes, mais au bout d'un moment, il fut pris de faiblesse. Pendant ce temps, quand je fut écarté du combat quelques instants, je me chargea de libérer l'homme, peut importe qui était-ce. Il ne dit rien, pris une lame, coupa les cordages du pont par lequel nous fûmes venus, et sauta dans l'eau, plus bas. Nous le suivîmes, il avait l'air d'être confiant. Une fois retourné à la rivière, il s'arrêta, but, et continua de courir, et vola un cheval. Nous récupérâmes les nôtres, et je lui vociféra d'arrêter. Seulement, il nous mena vers Bree. A Hamelin, plus précisément. Une fois arrivés, comme je m'en doutais, à notre hall, Il s'habilla,et pris la parole:
<<-Vous êtes des imbéciles.>>
Je m’apprêta à prendre la parole, mais j'étais trop énervé pour dire quelque chose d'intelligent. Il commença à dire des choses improbables, que seul un fou aurait prononcés, mais je l'emmena dans sa chambre. Il but un petit liquide violet, et son état mentale se restabilisa dans les quelques minutes. Il s'endormit facilement, et moi, pris de fatigue et blessé, je m'en alla dans ma petite maison, juste à côté. Je ferma les yeux, et repensa à tout ça. Jusqu'a ce que les rayons du soleil me caressaient le visage, en guise de réveil...

Vous tournez une nouvelle fois la page, mais quelques pages sont vierges, et une autre aventure semble écrites. Vous êtes bien trop fatigué pour continuer à lire, alors vous le remettez à sa place initiale, et vous vous en allez. Peut-être reviendrez vous...


Dernière édition par Waefreawyne le Ven 25 Juil - 18:28, édité 11 fois
avatar
Waefreawyne

Messages : 38
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 18
Localisation : Scylfig

Feuille de personnage
Titres: Régent de Scylfig ¤ Ami de Bataille ¤ Détenteur d'Aegrist ¤ Le Borgne
Fiche d'équipement:
Barre d'Experience:
80/100  (80/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Perquisition" de ressources orques. (Event RP du 20 (soir) juillet-21 (petit matin) juillet)

Message  Waefreawyne le Mer 3 Sep - 18:50

(Voilà! Mon premier récit, est donc finis! Désolé si la fin semble bâclée, mais j'ai commencé, et je n'avais pas fini, et je n'aime pas avoir quelque chose en cours, pas finis. Donc, voilà, et n'hésitez pas à commentez objectivement, merci! D'ailleurs, n'hésitez pas vous aussi à rédiger des récits, plus ou moins court, car j'aime les histoires :3)
avatar
Waefreawyne

Messages : 38
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 18
Localisation : Scylfig

Feuille de personnage
Titres: Régent de Scylfig ¤ Ami de Bataille ¤ Détenteur d'Aegrist ¤ Le Borgne
Fiche d'équipement:
Barre d'Experience:
80/100  (80/100)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum